Karine GLOANEC MAURIN – Lettre de juillet 2018 DÉPUTÉE EUROPÉENNE | Circonscription, Centre-Massif central

Karine GLOANEC MAURIN

Lettre de juillet 2018

DÉPUTÉE EUROPÉENNE | Circonscription, Centre-Massif central

ÉDITO

Élue au Parlement européen le 11 juin dernier, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’aborde ce mandat crucial pour l’Europe et les citoyens européens. C’est au sein de la commission Agriculture et développement rural et au sein de la commission des Budgets que mon activité va se concentrer alors même que débutent deux chantiers fondamentaux : celui des ressources budgétaires post 2020 et la réforme de la Politique Agricole Commune. A ce poste, j’entends défendre avec force et détermination les politiques de cohésion et les aides à l’agriculture parce qu’elles sont déterminantes pour le développement des territoires et le maintien d’une ruralité vivante. Le maillage territorial est l’expression d’un modèle républicain en bonne santé qui pense à chacun et n’abandonne personne. Je souhaite également consacrer l’année qui nous sépare des prochaines élections européennes à expliciter le dessein européen et faire connaître à nos concitoyens les réalisations concrètes que l’Europe permet d’édifier au quotidien. Nombre d’enjeux économiques, agricoles, culturels et environnementaux apparaissent de plus en plus conditionnés par l’espace européen. Je veux aussi expliquer l’Europe que je défends : l’Europe du progrès ; celle des valeurs humanistes d’égalité et de solidarité ; celle qui dénonce les injustices économiques, sociales et fiscales ; celle qui cherche les solutions communes ; celle qui protège ; celle enfin qui est portée par la démocratie européenne aujourd’hui tant menacée.

On en a parlé dans l’Hémicycle

Défendre les droits d’auteur face au tout numérique

J’ai voté pour ce texte et le mandat dégagé en commission JURI car il permettait d’adapter de façon équilibrée le cadre européen du droit d’auteur au monde numérique sans être attentatoire à la liberté d’expression sur le net. Je suis choquée en tant que femme de culture et socialiste qu’on refuse aux artistes le droit de vivre de leur création et que l’on cède aux GAFA qui s’approprient indûment le travail d’autrui tout en refusant de payer l’impôt… En savoir plus

Paquet mobilité, la commission transport doit revoir sa copie

La plénière du Parlement européen a renvoyé le 4 juillet les trois textes qui composent le Paquet mobilité en commission parlementaire des transports. Le travail devra donc recommencer à zéro afin de trouver des compromis acceptables pour les forces progressistes européennes, notamment sur le volet social… En savoir plus

Budget 2019, toutes les initiatives nouvelles doivent être financées par des fonds supplémentaires

Au moment où nous entamons les débats sur le cadre financier pluriannuel, il nous appartient également de nous prononcer sur le mandat de trilogue pour le budget 2019 en cohérence avec nos priorités. Intelligence, durabilité, inclusion constituent le leitmotiv de notre action pour garantir un budget européen à la hauteur de nos ambitions. Nous pourrions ajouter engagement, audace, solidarité et les paroles doivent trouver écho dans les actes… Voir mon intervention en plénière

Démocratie européenne, des progrès et une menace

Je me félicite de l’adoption de cette résolution qui confirme les propositions que le Parlement européen avait déjà faite concernant sa nouvelle composition pour les élections européennes de 2019. Celles-ci ont déjà été acceptées informellement par le Conseil européen qui a donné son feu vert définitif lors du sommet des 28 et 29 juin à Bruxelles. J’ai voté en faveur de la réduction du nombre de parlementaires de 751 à 705. J’ai aussi voté en faveur d’une proposition qui entérine l’augmentation de sièges accordés à la France (qui passera de 74 à 79 représentants) plus représentatif du poids démographique de l’Héxagone et plus juste en termes d’équilibre dans la représentation des citoyens au Parlement européen… En savoir plus

La fraternité n’est pas un délit !

Dans un contexte politique où certains États membres adoptent des législations de plus en plus répressives à l’égard des personnes ou d’ONG prêtant assistance aux migrants de façon désintéressée, j’ai voté en faveur d’une résolution qui appelle à distinguer clairement les passeurs dont l’activité est délictueuse et criminelle et les citoyens engagés qui font preuve d’humanité et de solidarité qui sont, faut-il le rappeler, deux valeurs principielles de l’UE. Une clause d’exception existe déjà en droit européen (directive 2002/90/CE) comme le rappelle cette résolution. Il faut que la Commission en précise les lignes directrices afin que les États membres l’utilisent correctement et appliquent pleinement la clause d’exception. La fraternité n’est pas un délit !

Défense et cyberdéfense, les deux faces de notre sécurité

Lors de plénière de juillet, nous avons adopté un texte visant à renforcer la compétitivité et l’innovation de l’industrie de défense européenne, en favorisant la coopération entre les entreprises des États membres. J’y vois plusieurs aspects positifs. D’abord, ce programme doté de 500 millions d’euros pour 2019-2020 est un signal important dans un contexte où les États-Unis de Donald Trump tournent le dos à ses alliés et remettent en cause le multilatéralisme issu de la Seconde Guerre mondiale…  En savoir plus

Les obstacles dans l’accès à la culture

J’ai voté en faveur de cette résolution qui rappelle que l’accès à la culture est un droit fondamental pour tous les citoyens, inscrit dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, tout en soulignant le rôle de l’héritage culturel dans la construction d’une société pacifique et démocratique…
En savoir plus

Huile de Palme, Total et le gouvernement français désavoués

Je me félicite du résultat du trilogue sur les énergies renouvelables intervenu le 14 juin 2018 qui renvoie le gouvernement français à ses contradictions. Le gouvernement Philippe se positionne à l’envers des objectifs européens qui fixent à 32% la part des énergies renouvelables dans notre mix énergétique d’ici à 2030. Ces négociations ont également mené à l’interdiction totale des biocarburants produits à base d’huile de palme à compter de 2030. En autorisant le groupe Total à exploiter des biocarburants issus de l’huile de palme à la raffinerie de La Medde (région PACA), le gouvernement va donc à l’encontre des enjeux environnementaux actuels. Mais par cette décision, il fragilise aussi la filière des oléagineux et la production de protéines dont l’Europe a grand besoin pour préserver sa sécurité alimentaire. Communiqué de presse

On en a parlé en commission parlementaire

Budget 2019, évitons les retards de paiements

Je suis intervenue en commission agriculture et développement rural le 10 juillet pour donner ma position sur le budget agriculture 2019 et le contexte dans lequel il va intervenir. Le soutien des pouvoirs publics est indispensable pour faire évoluer les pratiques et servir nos priorités en matière d’agriculture et d’alimentation…
Voir la vidéo

Travaillons rapidement à un plan stratégique protéines

J’ai rappelé lors de la commission agriculture et développement rural du 9 juillet le travail important mené par mon prédécesseur Jean-Paul Denanot sur la question des protéines. Il est urgent de réduire notre dépendance aux importations de soja OGM d’Amérique latine. A ce stade, nous ne pouvons plus nous satisfaire de cycle de conférences et de recommandations générales, nous voulons du concret et rapidement.
Voir la vidéo

Audition de la BEI, craintes et questionnement

Lors d’un échange de vue avec la Banque Européenne d’Investissement le 21 juin, j’ai questionné les intervenants sur le sens d’un rapprochement de cette institution financière avec le secteur agricole. Faut-il y voir la conséquence d’une baisse annoncée des montants alloués aux politiques de développement rural dans le cadre du futur cadre financier pluriannuel ?
Voir la vidéo

Intergroupe parlementaire “biens communs & services publics”

C’est officiel, je reprends la coprésidence de l’intergroupe parlementaire “biens communs & services publics” initié par mon prédécesseur Jean-Paul Denanot. Les activités reprendront à l’automne avec une rencontre dédiée à l’investissement social dans le cadre du futur cadre financier pluriannuel coorganisé avec l’intergroupe “investissements de long terme et réindustrialisation” le 26 septembre prochain.
En savoir plus

– DÉPUTÉE EUROPÉENNE –

Circonscription | Centre-Massif central