Convention fédérale du 24 février 2018

Suite au vote du 22 février portant sur la réorganisation des sections départementales, c’est près de 50 délégués des sections de la fédération qui se sont retrouvés ce Samedi matin à la salle n°1 de l’espace Jean Richepin  de Clermont-Ferrand.

Laurent Bégon, premier secrétaire fédéral délégué, a rappelé la genèse de cette démarche et a annoncé les résultats du vote soit 92 % de oui pour un peu plus de 50 % de participation.

Anthony Leroy, se félicite du résultat et donne son interprétation des quelques votes non : à savoir que le projet présenté n’allait pas assez loin sur certains secteurs (notamment l’agglomération clermontoise). Mais il reste persuadé que la convention d’aujourd’hui n’est en fait qu’une étape et qu’au fil de l’eau et du travail en commun de nouveaux rapprochements se feront.

Florent Guitton présente la motion adopté à l’unanimité dès la section d’Aubière demandant la fusion avec la section de Romagnat (2 adhérents à jour).

Une question est posée sur la grande section d’Ambert-Livradois qui ne comporte plus que 12 membres, Laurent Bégon insiste sur le fait que ce secteur devra en priorité recevoir l’aide de la fédération et des sections alentours.

Jean-Claude Montagne félicite la fédération pour le travail effectué et pour l’effort fait de reprendre le contact avec le terrain. Il émet le souhait que cette réalisation ne soit qu’un début et que les prochains chantiers fédéraux tournent autour de la formation de nos adhérents et d’une relance du débat et de la production idéologique. Il demande aussi que la fédération soit attentive  à ce que le militantisme communal ne se perde pas dans cette restructuration.

Laurent Bégon profite de cette intervention pour décliner la volonté fédérale de mettre en place, partout où cela est possible et souhaitable, des groupes municipaux afin de préparer au mieux et aux plus près les prochaines élections municipales. Après ce tour du département et les nombreux échanges qu’il a eu avec les militants, il a le sentiment que tous sont mobilisés et ont la volonté de refaire de la politique.

Catherine Souchal précise que les militants devront aussi travailler sur les projets intercommunaux car les compétences des communautés de communes, d’agglomération ou des métropoles sont aujourd’hui telles que les socialiste ne peuvent plus faire l’impasse d’y réfléchir collectivement et de présenter le fruit de ces réflexions aux électeurs.

Laurent Bégon rappelle que la fédération portera une attention toute particulière à la mise en place et au bon fonctionnement des comités intercommunaux qui auront pour mission de porter les débats, projets et pourquoi pas listes intercommunaux.

Sans plus de question, Laurent Bégon propose aux délégués de valider le vote des adhérents.

Alain Néri fait remarquer que les militants s’étant exprimés, la convention n’a pas à validé leurs votes mais bien à en prendre acte.

La convention prend donc acte, à l’unanimité, du choix exprimés par les adhérents.

Sur la question de la fusion des sections d’Aubière et de Romagnat, la convention la valide aussi à l’unanimité.

Laurent Bégon explique ensuite, qu’il a chargé une commission de travail de faire des propositions de statuts fédéraux. En effet, la fédération a pris l’habitude de travailler sur des us et coutumes plutôt que sur des textes clairs et concis. Il a donc été décidé de profiter du prochain congrès fédéral pour adopter des statuts et un Règlement intérieur plus efficients.

Anthony Courtalhac fait donc un point de l’avancement du travail de cette commission composé, à part lui, de Daniel Tournez pour la motion A, Dominique Molle pour la motion B et Anthony Leroy pour la motion D. Le travail sur les statuts, hormis une rédaction finale, est terminé et sera remis rapidement au secrétariat fédéral. La commission va donc s’atteler à la rédaction du Règlement intérieur qui sera prêt pour le congrès fédéral.

En remerciant encore une fois les participant à cette convention pour leur présence et les militants du département pour leur mobilisation, Laurent Bégon Clos cette convention.

Télécharger (PDF, Inconnu)